Vous êtes prêt, alors……………En voiture Simone !!!

L’univers En voiture Simone est un peu barré on te l’accorde…

Chez Simone on marche beaucoup au coup de cœur sur le choix de nos marques; c’est un peu notre leitmotiv. Mais on est aussi très attentifs à la qualité et la provenance de notre sélection.

On est amoureux des produits qui nous (vous), racontent une histoire et si possible avec une éthique de conception.

Aujourd’hui Simone propose plus d’une soixantaine de marques dont pratiquement la moitié est Made in France. Notre concept store est 100% indépendant !

Chaque petit article est choisi un par un avec amour et validé par l’équipe 😉

Mais qui est Simone en réalité ?

Tout se passe en 1929 et franchement l’abrogation du Code Napoléon, ce n’est pas à l’ordre du jour. Les girls sont encore soumises à leurs maris.

Ça veut dire, pas le droit de voter, pas de permis de conduire et une carte bleue vous n’y pensez même pas….

En 1907 les femmes mariées peuvent percevoir leur salaire, formidable non ?

Mais la jeune Simone Louise de Pinet de Borde des Forest veut passer son permis de conduire. Elle veut sa liberté, sa voiture.

Elle a 19 ans alors, passe son permis de conduire ce qui est un record car elle devient alors la première femme à obtenir le précieux sésame.  Elle obtient un an après son diplôme de pilote de course automobile professionnelle et cours sa première épreuve sportive près de Clermont-Ferrand.

Simone Louise de Pinet de Borde des Forest entame une carrière de pilote automobile professionnelle, bousculant ainsi les préjugés féministes de l’époque.

En 1924, c’est l’unification des programmes du baccalauréat masculin et féminin.

Les faits d’armes de Simone

En 1931, elle participe à la course Paris-Vichy, pour laquelle sa mère est sa copilote. En 1934, elle concourt au Rallye automobile Monte-Carlo avec son amie Fernande Hustinx au volant d’une Peugeot 301.

Parties de Bucarest en Roumanie, les deux femmes rallient la Principauté de Monaco après un voyage de 3 772 km et de nombreuses péripéties, racontées dans un carnet de voyage tenu et illustré par Simone Louise des Forest elle-même, et gagnent la Coupe des Dames.

C’est En 1935, au même Rallye Monte-Carlo, associée à Odette Siko (encore une femme de conviction), qu’elle remporte la course réservée aux voitures de deuxième catégorie, c’est-à-dire les voitures de cylindré inférieure à 1500 cc au volant d’une Triumph.

En 1936, trois femmes sont nommées sous-secrétaires d’Etat, mais sans droit de vote.

En 1937, encore associée à Odette Siko, ainsi qu’à Hellé Nice et Claire Descollas, elle effectue du 19 au 29 mai des essais de vitesse sur le célèbre autodrome de Montlhéry, dont le record de 30 000 sur la MATFORD Yacco. Le quatuor infernal bat 25 records du monde, dont certains tiennent encore de nos jours.

En 1938 la femme n’est plus reconnue comme incapable civile, elles ne doivent plus obéissance à leurs époux.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Simone conduit un camion de la Croix-Rouge.

En 1946 le principe de l’égalité absolue entre hommes et femmes est inscrit dans la constitution de la IV e République.

Notre Simone nationale participe à de nombreuses courses, des rallyes jusqu’en 1957, sans avoir le moindre accident (comme quoi) et même le grand Fangio était admiratif de son « coup de volant.

Elle est aussi l’une des premières femmes à ouvrir une auto-école en 1950, où elle enseigne pendant 25 ans.

Elle épouse Ernest Bernard en 1973, à l’âge de 63 ans. Elle décède le 15 novembre 2004 à l’âge de 94 ans. Elle n’a pas d’enfant.

L’expression « En voiture Simone »

Le cri de guerre de Simone, « En voiture Simone, c’est moi qui conduis, c’est toi qui klaxonnes ! » fut popularisé par l’animateur Guy Lux à compter de 1962, au même titre que « c’est parti !» ou « allons-y » dans ses émissions. Et devient « En Voiture Simone ».

Une belle preuve de féminisation du vocabulaire français pour désigner l’ouvrage de cette femme de conviction.

Et Simone Good Store dans tout ça ?

Vous l’avez surement compris, Simone Good Store, c’est avant tout une affaire de femmes, de Simones, de convictions………………………….. et de convictions.

Alors Simone avait un rêve…

Ouvrir LE concept store de ses rêves et elle l’a fait !!

Du made in France, du lifestyle, des beaux objets, des choses folles, dingues, belles et utiles.

Alors passe nous voir au 25, rue Brauhauban sur Tarbes et laisse-toi surprendre.

Bon, c’est aussi une affaire d’homme, car sans vous cela serait bien moins drôle…

Contact Us

Nous ne sommes pas là !! mais vous pouvez nous envoyer un message. Promis, on vous répond le plus rapidement possible ;-).

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search